Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

                                                                                                                                                                        janvier 2013              

                                                                                                                                             remanié légèrement en avril 2013

 

 

Midi Libre et les gaz de schistes :

information ...ou manipulation ?

 

Midi Libre a produit un article intitulé "Et si l’on finissait par dire oui au gaz de schiste..." que l'on peut lire en recopiant l'adresse (1)

http://www.midilibre.fr/2012/12/06/et-si-l-on-finissait-par-dire-oui-au-gaz-de-schiste,607113.php#xtor=EPR-2-[Newsletter]-20121208-[Les_+_commentes]

 

 

Comme celui ci est un 'exercice' de manipulation il est bon de mettre en lumière un des multiples aspects de cette technique mise en oeuvre par les journalistes et l'abondant personnel des firmes de relations publiques. Il est bâti comme tel, il met en avant les propos des partisans des gaz de schistes et ne fait apparaître les opposants que pour la 'figuration', en fait pour mettre en valeur les arguments de leurs adversaires.

 

Tout d'abord Claude Allègre est présenté comme l'enfant du pays  "L’Héraultais et ancien ministre"... il "s’est depuis longtemps émancipé de la doxa socialiste", et "dit ... tout le bien qu’il pense des gaz de schiste". Si l'on comprend bien : dans le passé ce monsieur était imprégné d'une sombre idéologie malfaisante : "la doxa socialiste". On notera le registre tout d'un coup assez recherché, La "doxa". Mais l'heureux homme s'en est "émancipé", rassurez vous, braves gens. Pour faire court, dans l'esprit d'un lecteur il y a les idéologues bornés par les conceptions figées de la doxa socialiste (entre autres), et ceux qui s'en émancipent ; c'est beau la liberté, n'est ce pas ? En quelques mots d'introduction, on a campé les personnages entre raison (dire oui aux gaz de schistes) et idéologie (dire non). Sans avoir avancé le moindre argument bien entendu.

On continue avec la question : "est-ce que c’est raisonnable d’importer du gaz de schiste à Poutine  ?". Pas aux russes, non ! A Poutine. L'abominable Poutine qui est un autocrate, on l'a assez dit. Un tel achat serait donc doublement coupable. Inacceptable.

On apprend plus loin, et au passage, que Total est "navré que son gigantesque permis de Montélimar - qui court sur une grande partie du Gard et une petite partie de l’Hérault - ait été abrogé en 2010... Une décision que le pétrolier conteste d’ailleurs devant la justice." Emouvante évocation de cette 'entreprenante' compagnie pétrolière. Mais aucune mention de la raison pour laquelle ce permis a été abrogé. Encore une injustice dont ce bas monde est si bien rempli ???

"On ne veut pas savoir s’il y a assez de gaz ou pas, assène Alain Roubineau, de l’intercollectif gardois anti-gaz de schiste. Sinon, inévitablement, on en arrivera à exploiter cette ressource." Quelqu'un qui ne veut pas savoir, tout de même, quel obscurantisme ! A rapprocher du "Est-on condamné à ignorer le nombre de mètres cubes de gaz de schiste que nous avons sous nos pieds ?" Condamné à l'ignorance, disent-ils. Les citations des opposants qui ont été retenues ne sont pas innocentes.... Et l'article ne dit toujours pas pourquoi il ne faudrait pas - selon les opposants - extraire les gaz de schistes. Est ce une lubie de la part de l'opposant mentionné ? Après tout, les goûts et les couleurs, ça ne se discute pas, n'est ce pas ?

" La partie languedocienne et aveyronnaise pourrait représenter "la moitié de toutes ces réserves", explique (encore) le Nîmois Alain Roubineau." Certes, mais ...ça ne fait toujours pas avancer les explications concernant l'opposition aux GdS. Pareil pour "Jean-Louis Schilanski, le président de l’Union française des industries pétrolières, a finalement parlé il y a dix jours d’une consommation de 40 à 50 ans, pour être un peu moins outrancier après le discours de Hollande", explique Alain Roubineau." "Il y en aurait bien une autre (question ?), soufflée par l’anti-gaz de schiste Alain Roubineau : "Aux États-Unis, ils arrivent à faire des pollutions dans un sous-sol compact. Alors vous imaginez dans le gruyère qu’est notre sous-sol karstique !" Ceci serait bien un bout d'explication de son opposition aux GdS mais les "sols karstiques" pour les lecteurs de Midi Libre, ça évoque quoi ? là où il faudrait qu'une explication claire s'ensuive il n'y a rien. C'et fini. On voudrait rendre cette opposition incompréhensible qu'on ne ferait pas autrement.

Un bout de texte quand même à trois lignes de la fin pour clarifier un des griefs qu'on a contre les GdS vient de Séverin Pistre*. Ouf. Enfin, ça arrive ! "Ce qui n’empêche pas Séverin Pistre de douter, craignant "des migrations vers des nappes d’eau ou des failles" avec autant de pollutions possibles via certains produits de fracturation cancérigènes et les boues riches en radionucléides."

Mais tout cela est vite suivi par les propos du consternant Allègre qui noie le poisson avec les - soi disant nécessaires - réglementations sur l'eau et l'étanchéité des forages qui, selon lui et beaucoup d'autres, vont résoudre tous les problèmes.

Il faut rappeler que la réglementation sur la radioactivité au Japon a changé le lendemain de l'accident de Fukushima : la "limite d'exposition aux radiations (a été) remontée " (2) par le gouvernement japonais augmentant donc en même temps que la radioactivité ambiante. Et l'on comprend bien que la réglementation n'est là qu'un outil de gestion de la catastrophe. Il s'agit - après avoir admis qu'il était impossible de faire autrement que de les produire, ces nuisances ! - d'en contenir un peu les effets de sorte qu'elles restent dans les limites du supportable pour une population à la quelle, par ailleurs, on aura monté le bourrichon comme on le voit de la part de Midi Libre. De même en France (comme partout ailleurs, bien entendu) où les gouvernements ont comme priorité de gagner dans la guerre économique mondiale (voir les discours de Montebourg et des autres gestionnaires de catastrophes), tout peut être sacrifié à cela puisque c'est une priorité absolue ; il suffira de monter les seuils de tolérance à toutes les nuisances - aussi violentes soient-elles - et on aura, selon Allègre et les supporteurs du PROGRÈS, atteint les conditions optimales de survie... dans ce monde si dur. Qui correspond aux impératifs du marché.

foule avec masque à gaz

 

On a eu droit, pour en revenir à cet article, à un exercice de manipulation (4) de l'opinion. Ceci n'a bien sûr rien d'exceptionnel. A Midi Libre ou dans n'importe quel média. Les journalistes font leur travail... Leurs actes n'ont globalement d'autre fonction que de conforter le système.

A Notre Dame des Landes - souvenez vous ! – ils ont une dent contre les journalistes. Serait-ce un hasard ???

 

 

 

* sur Severin Pistre on peut lire   Gaz de schistes Plaines du Languedoc  

1. Important : Le 9 décembre le contenu de l'article a changé et a intégré les propos d'un opposant aux gaz de schistes. Cohérents ceux là, puisqu'il s'agit d'un texte publié in extenso. Deux jours après... la version informatique a changé mais la version papier, non !

2. il n'est de beau pays qui n'ait, un jour ou l'autre, donné le jour à des imbéciles.

3. N. & Th. RIBAULT.  "Les sanctuaires de l'abîme". Ed. de l'encyclopédie des nuisances.

4. pour approfondir on peut lire La manipulation  

 

 

 

 


Partager cette page

Repost 0
Published by

Présentation

  • : Le blog de Aristide Durutte
  • Le blog de Aristide Durutte
  • : Bulletin critique
  • Contact

Recherche

Liens